Droits de l'homme
Declaration universelle
Declaration universelle

L’idée de Droits de l’Homme est aussi moderne que l’invention du moteur à explosion et, d’une certaine façon, elle constitue elle aussi un procédé technologique conçu pour atteindre un objectif d’intérêt commun. Le moteur à explosion permet de se déplacer rapidement tandis que les droits de l’homme représentent un système de protection destine à nous préserver de la violence arbitraire et à éviter que nos besoins fondamentaux ne soient négligés. Si l’idée que les homes ont un droit à la vie est mieux répandue, peut être cela préviendra-t-il ces atteintes et ces manquements. Créatures extrêmement vulnérables, les êtres humains ont besoin d’une certaine forme de protection. L’escargot est protégé par sa coquille, le caméléon par son mimétisme, le lion est fort et rapide, l’homme, lui, est lent et fragile. Les penseurs politiques du début de l’ère moderne se sont accordés sur ce point, lorsqu’ils débattirent des différences entre l’homme et l’animal.

De tous les êtres animés qui peuplent le globe, écrivait Hume, il n’y en a pas contre qui, semble-t-il à première vue, la nature se soit exercée avec plus de cruauté que contre l’homme, par la quantité infinie de besoins et de nécessités dont elle l’a écrasé et par la faiblesse des moyens qu’elle lui accorde pour subvenir à ces nécessités.

La solution au problème évoqué par Hume réside dans la vie en société. Les hommes sont capables de coopérer plus efficacement et plus intelligemment que les animaux. Mais la société, à son tour, fait apparaître une nouvelle séance, car, contrairement à la plupart des autres espèces, l’homme a également besoin de se protéger contre ses semblables.