Comité Togolais pour la Survie de la Démocratie
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
Comité Togolais pour la Survie de la Démocratie
Accueil arrow Evénements arrow Rapports arrow Compte rendu de la causerie-debat du 14 mars 2007 organisée par le CTSD-Aného
Compte rendu de la causerie-debat du 14 mars 2007 organisée par le CTSD-Aného Version imprimable Suggérer par mail

ORGANISEE PAR LE CTSD-ANEHO.

Dans le cadre des activités d’éducation à la démocratie piloté par le CTSD, la section Aného a organisé dans l’après midi du mercredi 14 mars 2007 une causerie- débat dans l’enceinte du lycée de Zébévi-Aného. Cette causerie-débat a connu la participation active d’une délégation venue de Lomé et composée de Fafadji Jonhson, secrétaire national adjoint du CTSD-Togo, de Aimé de Dieu Tchinguili, chargé de programme, de André Kangni Afanou, secrétaire administratif et de Louis-Rodolphe Attiogbé de l’association AJAAH, partenaire du CTSD-Togo.

La manifestation a été marquée par trois grandes étapes, introduites par une cérémonie d’ouverture :
-La problématique du développement et le statut de la femme dans la société togolaise,
- Les jeunes dans le processus électoral en démocratie
- La présentation du CTSD.

I. La cérémonie d’ouverture

Annoncée à 15h40 avec l’interprétation des morceaux des artistes de la chanson togolaise par deux jeunes, la causerie a démarré avec la présentation du programme de la soirée par Paulin Lawson, chargé à l’organisation du CTSD-Aného, suivie du mot de bienvenu du Sécrétaire Préfectoral. Dans son allocution, ce dernier a situé l’objectif de cette initiative prise par sa section. Il s’agit d’une part de mieux vulgariser les idéaux du  CTSD  et d’autre part de participer et contribuer à l’éducation des populations aux valeurs démocratiques dans la perspective de la consolidation de l’Etat de droit au Togo.

Abondant dans le même sens, M Fafadji Jonhson, Sécrétaire national adjoint du CTSD-Togo a transmis les salutations et encouragements du bureau national et de toutes les sections sœurs du CTSD qui sont de cœur avec Aného. Il a rappelé que, comme par le passé, le bureau national ne ménagera aucun effort pour soutenir les actions du CTSD-Aného afin que soit bâti le Togo nouveau.

Cette intervention du Sécrétaire National adjoint a été suivie d’un intermède musical préparant l’auditoire à entendre le mot de Mme la proviseur du lycée de Zébévi-Aného représentée en la circonstance par monsieur le censeur. Après avoir salué l’initiative du CTSD qui veut participer à l’éducation complète des jeunes, le censeur a souhaité que cette rencontre soit effectivement un rendez-vous du donner et du recevoir. Ce propos a clos la série des allocutions pour faire place au vif du sujet qui est la sensibilisation proprement dite.

II. La problématique du développement et le statut de la femme dans la société togolaise.

Le premier thème traité est celui du développement et statut de la femme dans la société togolaise. La situation de la femme togolaise a été illustrée par un sketch animé par des acteurs du CTSD-Aného. Il en ressort que la femme togolaise, malgré son courage, son labeur et son dévouement, est souvent l’objet de violences, de discriminations et est souvent bafouée dans ses droits et sa dignité.

Tirant les leçons de cette situation, Aimé de Dieu Tchinguili, spécialiste des questions d’équité genre et développement et adjoint au chargé de programme au bureau national du CTSD a appelé l’auditoire à changer de comportement vis-à-vis de la femme. Car, a-t-il  fait remarquer, « le développement harmonieux du milieu nécessite le concours de tous les individus quels que soient leur sexe, leur âge et autres particularismes. C’est cela même l’idée et la culture de la démocratie ». Il urge donc de respecter et de faire respecter la femme, de l’inviter, de l’encourager à prendre une part active au sein des instances décisionnelles de la cité. Mais faisant remarquer que toute liberté s’arrache, M. Aimé de Dieu Tchinguili, avant de terminer, a invité les femmes à se montrer responsable, affirmatives pour prendre leur destin en main afin de sortir de leur isolement. Il les a exhortées, pour ce faire à s’intéresser à tous les domaines de la connaissance et d’action. C’est comme cela en effet qu’elles peuvent conquérir leur liberté et contribuer au développement du Togo.
  
Ce commentaire et cette exhortation ont été suivis par un intermède musical qui a permis de passer au second thème de la causerie.

III. Les jeunes dans le processus électoral en démocratie.

Le second thème «les jeunes dans un processus électoral en démocratie » a été introduit également par un sketch et avait pour ambition de faire comprendre la responsabilité des jeunes avant, pendant et après les élections.

Développant l’idée véhiculée par le sketch, Mlle Akou Naneh, ambassadrice de la démocratie d’Aného, a sensibilisé l’auditoire sur le comportement que doit avoir le jeune en période électorale. C’est ainsi qu’elle a  insisté sur la nécessité de voter, la connaissance et le respect de la loi électorale, la soumission au verdict des urnes, la réclamation pacifique si on n’est pas d’accord des résultats. Abondant sur ce dernier point, l’oratrice a rappelé que c’est à la justice qu’il faut s’en référer pour exercer toute voie de recours. Aussi, a-t-elle invité les jeunes en général et particulièrement ceux d’Aného à bannir la violence, les casses et autres actes inciviques de leur comportement surtout en période électorale. Car, a-t-elle rappelé, ces voies n’ont jamais résolu un problème national. Au contraire, elle tend manifestement à retarder le progrès de la société. La seule voie viable est celle du compromis et de l’action participative, a-t-elle conclu

IV. Présentation du CTSD.

La dernière partie saillante de la causerie-débat était la présentation du Comité togolais pour la survie de la démocratie (CTSD). Ce fut le opus de M. André Afanou, secrétaire administratif du CTSD-Togo et chargé de projet. M. André Afanou  a édifié l’auditoire sur les démembrements, les objectifs et les moyens d’action du CTSD. Il a relevé que la construction de l’Etat de droit au Togo est une œuvre de très longue haleine. La crise que le pays connaît est assez profonde et il importe que toutes les parties prenantes et toutes les forces citoyennes apportent leur pierre à l’édification d’une vraie nation démocratique. Le CTSD pour sa part, à travers ses sections en Suède, en Allemagne, en France, au Danemark, aux USA, au Bénin et dans les autres pays, est fortement convaincu que c’est ensemble que les Togolais, toutes tendances confondues, pourront faire enraciner la démocratie dans le pays. C’est ce sens que le CTSD a toujours mené ses activités.

Conclusion générale

Au total, les jeunes d’aného ont été sensibilisées sur les bienfaits du respect, de la valorisation et de l’implication de la femme dans les instances de prise de décision pour un développement harmonieux de la cité. Ils ont été édifiés sur le bien fondé du respect de la loi électorale et des vertus démocratiques. Et enfin, ils ont mieux fait connaissance avec le CTSD.

Ce après quoi, la soirée a pris fin. C’est dans la gaieté que l’assistance s’est dispersé après le partage d’un rafraîchissement. Un seul vœu secret était partagé par toute l’assemblée : c’est que de telles causeries-débats  se multiplient à Aného et partout ailleurs pour un Togo meilleur.

Le comité.

Revenir en haut de la page

 
< Précédent   Suivant >