Comité Togolais pour la Survie de la Démocratie
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
Comité Togolais pour la Survie de la Démocratie
Accueil arrow Evénements arrow Rapports arrow Visite de travail du CTSD et la délégation suédoise aux non-voyants de Nyékonakpo
Visite de travail du CTSD et la délégation suédoise aux non-voyants de Nyékonakpo Version imprimable Suggérer par mail

Dans le cadre de son programme pour les non-voyants du Togo, le CTSD et ses partenaires Suédois particulièrement M. Lars Eisner a eu une séance de travail avec un groupe de non-voyants dénommé Collectif des Associations des Personnes Non-voyantes au Togo le 29 juin 2006 à 12h25 à l’église méthodiste Salem de Hanoukopé. La délégation du CTSD et ses partenaires suédois était conduite par M. Laurent Lawson, Secrétaire Général du CTSD, tandis que celle du Collectif des Associations des Personnes Non-voyantes du Togo avait à sa tête monsieur Asmanou Bouraïma.

Pour débuter la rencontre, M. Laurent Lawson a présenté sa délégation au Collectif des Non-voyants et exposé les mobiles de la présence de la délégation du CTSD parmi eux. Pour lui, c’est d’une part au nom de l’amitié qui lie la Suède et le Togo et d’autre part dans le cadre des objectifs du CTSD qui s’intéresse à l’épanouissement de la démocratie et des droits de l’homme au Togo. La situation du non-voyant au Togo rentre dans les préoccupations du CTSD.

Ensuite monsieur Assoumanou Bouraïma a présenté le Collectif des Associations des Personnes non-voyantes du Togo et remercier au nom du collectif le CTSD et ses partenaires pour l’intérêt qu’ils leur portent, à eux les oubliés de la société togolaise. Puis il a passé la parole à Mlle Adjo Aziankou pour présenter la situation des non-voyants au Togo. De son exposé, il  ressort que leur situation n’est pas viable. En effet, neombreux sont ceux qui n’arrivent même pas à se payer une formation. D’autres ont reçu des formations, mais n’arrivent pas à se prendre en charge.

Aussi ont-ils soumis quelques doléances à l’endroit du CTSD et de ses  partenaires suédois. Ils ont sollicité :
- une aide pour developper leur centre de artisanal,
- la création au sein dudit centre d’une structure de formation des non-voyants en kinésithérapie,
- une aide pour créer un studio de production afin de developper leur création musicale,
- un centre informatique adapté à la situation du non-voyant afin d’aider les étudiants non-voyants dans leurs recherches,
- l’accompagnement du CTSD dans leur recherche de parrains pour les étudiants non-voyants.

Après audition de leur doléances, plusieurs membres de la délégation du CTSD ont tour à tour encouragé les non-voyants et leur ont promis de les soutenir dans leurs effort pour se prendre en charge.
 
Les non-voyants ont posé de nombreuses questions pour s’enquérir des nouvelles de leurs frères suédois : Comment vivent les non-voyants en Suède ? Est-ce qu’il y’a possibilité de rentrer en relation avec  les associations sœurs de Suède ? Que font les non-voyants suédois pour se prendre en charge ?

Toutes ces questions témoignent de l’intérêt et de l’espoir qu’ils ont en ce partenariat entre leur structure et le CTSD.
 
Pour clore la rencontre, M. Bouraïma Asmanou, au nom des non-voyants a remercié la délégation du CTSD, particulièrement MM. Laurent Lawson et Zeus Ata Messan Ajavon pour le travail abattu. Il sonnait alors 13h30.

Le rapporteur,
Aimé de Dieu Tchinguili
Revenir en haut de la page

 
< Précédent   Suivant >