Comité Togolais pour la Survie de la Démocratie
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
Comité Togolais pour la Survie de la Démocratie
Accueil arrow VIH / SIDA arrow Introduction génerale
Introduction génerale Version imprimable Suggérer par mail

Depuis bientôt trente années, la pandémie du VIH-SIDA met en péril tout développement, surtout dans les pays du tiers monde, notamment en Afrique. C’est une tragédie de premier ordre. Au moins 16000 personnes en sont infectées chaque jour dans le monde, soit une (1) personne toutes les six seconde. En 2003, trois millions d’individus en sont morts. Aujourd’hui, on dénombre plus de 40 millions de séropositifs et 14 millions d’enfants orphelins à cause du SIDA. C’est l’avenir même de l’humanité qui est en jeu.

Au Togo, le danger est ressenti dans toute son ampleur. Nombreuses sont les organisations qui se sont coalisées pour éradiquer le VIH-SIDA. Son éradication est ressentie comme une « responsabilité commune». Parmi celles-ci, figurent en bonne place le Comité togolais pour la survie de la démocratie (CTSD) et l’Association pour la santé et le développement (ASSA-DEV).

Ces deux organisations ont en effet depuis cette année, avec l’appui des organismes suédois de promotion humaineForum Syd et TKDÖ (Togo Kommittén för Demokratins Överlevnad), uni leurs forces pour aller en guerre contre cette maladie. Dans le cadre de ce partenariat, ASSA-DEV dont la mission est la mise en œuvre effective de cette lutte contre les IST/ VIH-SIDA a commencé ses activités dans le courant du premier semestre 2007 sous la supervision de Aimé de Dieu Tchinguili, nommé coordonnateur national du projet VIH-SIDA qui avait sous sa responsabilité deux informateurs IST/VIH-SIDA, à savoir Mme Nathalie Dzigbodi Atti et M. Louis Rodolphe Attiogbé.

ASSA-DEV-CTSD a dirigé la stratégie de la lutte contre les IST/ VIH-SIDA en deux phases :
- Les activités menées directement menées par ASSA-DEV-CTSD  à Lomé;
- Les activités menées en partenariat avec les sections CTSD dans les préfectures du Togo.

Le ci-présent rapport vise à faire le bilan de six mois de travail abattu sur le terrain afin de mieux envisager le chemin qu’il reste à parcourir.

I. Les activités directement menées par ASSA-DEV.et CTSD

Les activités menées directement par ASSA-DEV et CTSD se sont déroulées autour de quatre (4) axes :
- Les sensibilisations populaires,
- Les sensibilisations de proximité,
- Les tests de dépistage,
- La création de cercles d’étude.

1. Les sensibilisations populaires.

Il s’agit d’une stratégie qui s’adresse à des foules dans les grands espaces. Il s’agit de la vulgarisation du danger des IST/VIH-SIDA, de leurs manifestations, de leurs conséquences, des moyens de leur prévention et des attitudes à adopter lorsqu’ils touchent un individu.

Dans le cas d’espèce, ASSA-DEV a eu à employer cette technique sur deux plages : le 1er mai 2007 devant Hôtel IBIS -Centre et à Coconut Beach  le lundi de Pentecôte.

Les sensibilisations populaires ont permis d’atteindre trois milles cent cinquante (3150) individus) auxquels des prospectus sur les IST/VIH-SIDA, des préservatifs masculins comme féminins ont été distribués.

2. Les sensibilisations de proximités

Afin de mieux faire passé le message sur les IST/VIH-SIDA, ASSA-DEV a opté également pour la stratégie de sensibilisation de proximité. Il s’agit  d’aller  rejoindre les gens dans leurs milieux de vie habituelle pour faire une sensibilisation participative avec eux. Cette technique a été effectivement employée dans les ateliers de couture, de coiffure, des centres de formation, des écoles et des domiciles de certains membres de l’équipe de sensibilisation et d’ASSA-DEV-CTSD.

Cette technique a pour avantage de créer un contact plus intime avec les personnes cibles afin de susciter un climat de confiance et même de confidentialité. Elle permet également de passer plus de temps avec les personnes et de garder un contact régulier avec eux.

Les sensibilisations de proximités étaient de deux sortes : les causeries -débats et les Home parties.

2.1. Les causeries –débats.

Elles ont eu lieu dans les ateliers de couture, de coiffures, de centres de formations et des écoles.

ASSA-DEV-CTSD  a ainsi  réussi à organiser quatorze (14) causeries-débats qui ont permis de sensibiliser six cents quarante et une personnes.

2.2. Les Home parties.

On appelle Home parties les réunions d’informations aux domiciles des membres d’ ASSA-DEV –CTSD et des memebre de l’équipe d’exécution du projet.

Au total, six (6) Home parties ont été organisés qui ont permis d’informer cent soixante-dix-sept (177) individus sur les IST/VIH-SIDA.


Somme toute, huit cents dix-huit (818) personnes ont été sensibilisées par ASSA-DEV-CTSD au moyen de la technique de sensibilisation de proximité.

3. Les tests de dépistage.

A la suite des séances de sensibilisations, qu’elles soient populaires ou de proximité, des volontaires se sont manifestés pour aller faire leurs tests de dépistage au VIH-SIDA.

C’est ainsi qu’ASSA-DEV-CTSD a eu à organiser deux séances de dépistages ont donné l’occasion à trente-neuf  (39) personnes de connaître leur statut sérologique.

4. Les cercles d’étude.

A la suite des réunions d’information (Home parties) organisées à Bè Ahligo au domicile de Mme Nathalie Atti, informatrice au projet VIH-SIDA et à Attiégouvi au domicile de Mme Gwladys Gbévé, membre du bureau d’ASSA-DEV-CTSD, deux cercles d’étude ont été créés où les membres s’instruisent sur les IST/VIH-SIDA, la toxicomanie et la sexualité responsable.
Environ trente (30) personnes composent ces cercles.

Conclusion partielle

Tout compte fait, ASSA-DEV-CTSD dans sa croisade directe contre les IST/ VIH-SIDA au premier semestre 2007 à Lomé et ses environs  a :
- sensibilisée trois milles neuf cents soixante-huit (3968) personnes ;
- favorisé la connaissance sérologique de trente-neuf individus
- permis à trente autres personnes de s’instruire surtout sur les IST/ VIH-SIDA à travers des cercles d’étude.


II. Les activités menées en collaboration avec les sections CTSD dans les préfectures de l’intérieur du Togo.

Pour étendre sa croisade  contre la pandémie des IST/VIH-SIDA à toute l’étendue du territoire togolais, ASSA-DEV-CTSD s’est alliée aux sections CTSD dans certaines préfectures où elles existent. Ainsi, à Aného, Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara, Tandjouare, les activités de sensibilisations ont eu lieu sous la supervision du coordonnateur national.

Il s’agissait pour ASSA-DEV-CTSD de faire un apport logistiques et financier dans quatre de ces préfectures (Aného, Tsévié, Sokodé, Kara). Quant aux sections CTSD elles ont eu a apporter de leur expertise, de leur temps, de leurs personnes et pour certains (Tandjouare, Kpalimé, Atakpamé) de leurs finances et logistiques également. Ainsi :

1.  A Aného

Neuf (9) ateliers et centre de formation ont été visité pour des séances de sensibilisation de proximité. Ceci permis d’atteindre cent neuf (109) personnes

2.  A Tsévié.

Cinq grandes causeries- débats ont été organisées et exécutées par le CTSD-Zio à dans la ville de Tsévié et des villages environnants. Ces rencontres ont eu pour cibles cent cinq (105) personnes qui ont échangé sur les IST/VIH-SIDA.

3. A Atakpamé.

La période allant de fin juin au début juillet a connu l’animation de quatre causeries-débats dans les ateliers de coiffure, de couture et de menuiserie. Environ  trente-cinq (35) personnes ont ainsi été édifiées sur les dangers de IST/VIH-SIDA.

4.  A Sokodé

Une grande conférence- débat a rassemblé plus de cent cinquante (150) personnes venant des syndicats de coiffeuses, de couturières, de chauffeurs de taxis, de conducteurs de taxi-motos, au début du mois de juillet dans la grande salle des affaires sociales de Sokodé.

5.  A Kara

Dans la ville de Kara, existait déjà un cercle d’étude sur les IST/VIH-SIDA créé et dirigé par Mme Edith Marie Solim Tchinguili, une membre du CTSD -Kara. C’est avec ce cercle d’étude que la collaboration a été faite dans le cadre de la lutte contre le VIH-SIDA à Kara.

Ainsi,  du 10 au 30 juillet 2007  l’équipe de sensibilisation du cercle d’étude a sillonné vingt un (21) ateliers, centres de formations et tchouk-bars (cabaret de bière locale) pour des causeries-débats sur les IST/ VIH-SIDA. Au moyen de ces causeries-débats deux cents (208) individus ont été sensibilisés.

6.  A Tandjouare

Dans cette localité également trois  réunions informatives sur le VIH-SIDA dans les trois grands cantons composant la préfecture de Tandjouare. C’est ainsi que plus de  cent cinquante six (156) leaders, vieux comme jeunes se sont aguerris des données préventives sur les infections sexuellement transmissibles  et  le VIH-SIDA en leurs natures, leurs manifestations comme dans leurs préventions.

7.  A Kpalimé

Il y’a également eu des séances de sensibilisation à Kpalimé  sur les infections sexuellement transmissibles et le VIH-SIDA. Cependant le rapport complet n’est pas encore arrivé à ASSA-DEV-CTSD.

Tout compte fait, dans le cadre de sa collaboration avec les sections CTSD dans sept  préfectures du Togo, sept cents soixante trois (763) personnes ont été sensibilisées sur les IST/VIH-SIDA par ASSA-DEV au premier semestre de 2007.

CONCLUSION GENERALE

En définitive, la croisade lancée par ASSA-DEV-CTSD dans le cadre de son partenariat avec le CTSD a donné des résultats plus qu’encourageants. Le nombre de quatre milles sept cents trente une (4731) personnes informées sur les infections sexuellement transmissibles et le VIH-SIDA, les trois (03) cercles d’étude créés et le nombre de trente-neuf (39) individus connaissant leurs statuts sérologique, tout cela est le signe palpable que les volontés déployés, les efforts fournies et les fonds engagés ne l’ont pas été en vain.

Ce modeste coup d’essai dans la satisfaction du commun devoir de lutte pour la survie de l’humanité gagnerait toutefois à se parfaire dans les domaines de la planification et de la méthodologie. C’est ainsi que ce coup d’essai sera appelé, si le Divin Créateur de la race humaine le permet, à devenir un coup de maître pour que le salut de l’Homme soit total.

Pour la rédaction

Aimé de Dieu

 
< Précédent   Suivant >