Comité Togolais pour la Survie de la Démocratie
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
  • Refugee camp in Togo
Comité Togolais pour la Survie de la Démocratie
Accueil arrow Evénements arrow Rapports arrow Formation des leaders de cercles d'étude
Formation des leaders de cercles d'étude Version imprimable Suggérer par mail


Le centre de formation de la croix rouge à Atakpamé a servi de cadre au démarrage le 29 juillet 2007 à un séminaire de formation organisé par le Comité Togolais pour la Survie de la Démocratie (CTSD).

Organisé à l’intention des membres de l’association venus de différentes villes du Togo (Lomé, Tsévié, Aného, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Notsé, Kara, Dapaong, Tandjouare), et du Bénin, cette rencontre a permis de faire une formation l’art de diriger un cercle d’étude.

A- La cérémonie d’ouverture :

L’ouverture de cette formation a été marquée par le mot de Mr DOGBE Mawupé, Secrétaire Préfectoral de la section de la préfecture de l’Ogou. Il a souhaité la bienvenue aux  participants et les a invité à se sentir, à Atakpamé comme chez eux. Il n’a pas manqué de relever que sa section est heureuse d’accueillir la grande famille du CTSD et promis tout mettre en œuvre pour que, sur le plan organisationnel, la formation se déroule au mieux.
 
A sa suite, Mr Fafadji JOHNSON, Secrétaire National  Adjoint a, lui aussi souhaité la bienvenu aux participé et relevé que cette activité rentre dans la droite ligne des actions initiées par le bureau national pour renforcer les capacités des membres. Evoquant l’objet de la formation, à savoir « les cercles d’études » il a dit que cela permettra aux participants de mieux comprendre le concept et surtout d’en appréhender notamment les applications pratiques. Cette formation parait d’autant plus importante que les cercles d’étude actuellement existant ont besoin d’être redynamisées et de nouvelles doivent être créées.
 
Ce fut ensuite le tour de Mr Laurent Laté LAWSON, Secrétaire Général du CTSD. Après avoir apporté à l’assistance les salutations des collègues suédois, il a exhorté les délégués à donner le meilleur d’eux même pour la réussite effective de la rencontre. Il a surtout insisté sur le fait que cette formation permettra aux participants, outillés sur les méthodes de fonctionnement et d’animation des cercles d’études, d’acquérir des notions et aptitudes relativement à la gestion de la chose publique. Pour continuer, il a souhaité que ce rendez-vous soit surtout vu sous l’angle du donner et du recevoir et que les uns soient enrichis apports et contributions des autres. Il a terminé son propos en donnant des précisions concernant la logistique et le programme.

B- Les communications:

1- Communication 1 : « Cercle d’étude, historique et objectif »

En introduction à sa présentation, l’intervenant a souhaité que les connaissances  qui seront acquises soient partagées avec un grand nombre et conduire à terme à des changements positifs dans le pays.

Abordant l’historique des cercles d’études dans la tradition suédoise, il a précisé que tout a commencé au milieu des années 1880 avec l’industrialisation de la  Suède ; au cours de cette période, le mouvement des travailleurs a connu une grande ampleur et de nombreuses structures sont nées. Il a parlé de ces mouvements parmi lesquels on retrouve l’ABF. Parlant de ce dernier, il en a présenté la structure organisationnelle et précisé que celui-ci bénéficie d’un financement de la part de l’Etat suédois pour des activités allant dans le sens de la formation et de l’éducation des travailleurs y compris les groupes de personnes marginalisées notamment les personnes handicapées.

C’est dans la logique de la formation des travailleurs d’abord, celle du peuple en général ensuite que sont nés de petits groupes de discussions appelés cercles d’études. Dans la pratique, il s’agit d’un espace de discussion et de proposition au sein duquel les citoyens échangent leurs idées sur la gestion de la cité.
M. Lars a évoqué les différentes sortes d’études qui existent et les applications pratiques que l’on peut en avoir dans le sens du développement de la démocratie et de la promotion des droits de l’homme.

Après quoi, il y a eu des travaux en atelier par groupes de trois personnes. Dans chacune de ces groupes, les participants ont eu pour sujet de discussion « la démocratie ».

A la reprise des travaux en plénière, trois groupes ont été invités à partager le fruit de leurs réflexions.

Ceci a été suivi par une projection de film sur le fonctionnement et l’animation des cercles d’études notamment en Suède et au Tchad. Ce film a permis aux participants de afin de voir possibilités d’application pratiques des cercles d’étude pour l’améliorer le  quotidien des Togolais dans divers domaines. La journée de travail a été clôturée par la présentation du fonctionnement  des activités par le CTSD Allemagne qui initie des activités culturelles. Cette présentation a été faîte par M. Maxime SODJI, Secrétaire National du CTSD Allemagne.

La deuxième  journée a débuté par un bref rapport des activités de la journée précédente par André Kangni Afanou. Suivit ensuite, une projection de film sur les activités et formation organisées par le CTSD en 2006. Ce film a permis aux participants de voir les activités qui ont été faite l’année dernière, les attentes du début et les impressions finales des participants. Le film a surtout donné aux participants une forte motivation à tout faire pour que les formations de 2007 soient aussi réussies sinon meilleures à celles de l’année 2006.

       
Après quoi, le débat a été ouvert sur les communications et présentation de la veille. Entre autres sujets abordés au cours de ce débat, on peut relever la nécessité d’intégrer les groupes de personnes marginalisées dans les activités et de ne pas oublier les sourds muets notamment. Un accent particulier a aussi été mis sur la nécessité de restituer les acquis des différentes formations dont les uns et les autres bénéficient.

Après ce débat, M. Laurent Lawson a fait une présentation du CTSD et de ses activités. Il a d’abord fait une historique de l’association et parlé de son implantation dans différents pays notamment en Europe, aux USA, au Bénin et au Togo. Il a précisé que c’est à partir du contact avec les organisations suédoises et après avoir suivi les formations organisées par celles-ci que l’idée est venue de faire en sorte que les acquis de ces formations puissent être mises en application en faveur des Togolais aussi.

Après cette intervention, il est revenu sur les cercles d’étude. Parlant de la définition du concept, il a dit que c’est un système qui permet de mettre ensemble des citoyens pour faire des échanges entre eux en mettant l’accent sur les expériences des uns et des autres. Dans ce contexte, participants et enseignant cherchent ensemble des solutions à des problèmes identifiés dans leur communauté. Les cercles d’études sont à la base de la démocratie et ont permis aux organisations syndicales suédoises notamment d’être parmi les plus fortes du monde. Le cadre du cercle d’étude est unique et ouvert à tous ; il regroupe 5 à 15 personnes et les participants décident des thèmes et méthodes de travail ensemble, l’opportunité étant donné à chaque participant d’influencer les décisions du groupe.

M.Lars est aussi revenu à la charge pour apporter des compléments d’explication et montré l’exemple pratique des cercles d’études tel que vécu dans le cercle d’étude de personnes non voyants.
Toni aussi a apporté des éléments d’information sur son expérience de personne ayant grandi avec le mouvement des travailleurs.

A l’issue de la pause qui intervint après cette communication,                                                                             les participants se sont encore répartis en groupe de travail pour réfléchir sur les questions suivantes :
Que fais tu en tant que dirigeant de cercle d’étude dans les cas suivants :

Groupes 1 et 2 :
- le dirigeant du cercle est la seule personne qui travaille activement à rechercher de la connaissance et chercher des informations ?
- il y a des participants qui viennent continuellement en retard ou bien quittent tout le temps plus tôt ?

Groupes 3 et 4 :
- il y a des participants qui ne viennent pas aux réunions ?
- les participants discutent d’autres questions qui n’ont pas de rapport avec le thème choisi ?

Groupes 5 et 6

Les comptes rendus des travaux de ces groupes ont été fait dans l’après midi et, après une pause, intervint la cérémonie de clôture.
Celle-ci a débuté par un mot de André Kangni Afanou, Secrétaire administratif du CTSD. Il a exhorté les participants à prendre des initiatives nouvelles dans la sens de la création de nouveaux cercles d’études et redynamiser leurs activités afin de donner vie au CTSD dans leurs différentes sections.

A la suite de quoi MM. Lars Eisner, Laurent Lawson ont, en tant que formateurs, félicité les participants pour leur assiduité. « Nous avons commencé ensemble, ensemble nous devons rester pour changer ce pays » a lancé M. Lawson. Cela est d’autant plus important que le Togo est un pays pilote et, de la réussite du projet au Togo, dépendront les répercussions positives que ce projet devra avoir dans d’autres pays.

La dernière intervention a été le mot de remerciement des participants. Par la voix de M. Bouraima, il a exprimé aux formateurs et facilitateurs toute la gratitude des participants pour les enseignements suivis et les documents pertinents mis à leur disposition.

 
< Précédent   Suivant >